Partagez | 
 

 Always the same ☾ Hiroyuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
WHO R YOU
avatar


Pseudo : Subanaru.
Messages : 14
Date d'inscription : 31/07/2017
Age : 32
Avatar : Mao (The Thirteen/Sadie).
Occupation : Propriétaire du Dalhia Noir, un salon de geishas.
Voir le profil de l'utilisateur http://petits-papiers.forumactif.com/

MessageSujet: Always the same ☾ Hiroyuki    Ven 11 Aoû - 16:32


« Monsieur Soejima... Monsieur Soejima ! Monsieur Soejima.
- Qu'est-ce qu'il y a encore, Tôru ? » soupira Soejima Masao, le gérant de l'établissement dans lequel ils se trouvaient.

Masao était un homme petit, mais pas un petit homme. D'origine japonaise, l'homme avait choisi de se rendre en Corée pour ses intérêts personnels et, dans ce but, il avait importé un concept très japonais - à savoir un salon de geishas. Depuis toujours, il avait vu grand pour lui et il ne se cantonnait pas à ce qu'il parvenait à réussir. Masao en voulait toujours plus afin de se développer et se faire connaître d'un public plus large. De formation, il avait suivi des cours à l'université dans tout ce qui concernait le marketing et les relations humaines pour diriger une grande entreprise et puis ses désirs avaient été revus quand il avait entendu parlé de "l'encre magique". A ce jour, le trentenaire s'était installé dans la ville pour ouvrir un salon de geishas et y tirer son épingle du jeu.
De son regard sombre, accentué par son maquillage très foncé, Masao fixait son employé, envieux d'en apprendre très vite davantage sur ce qu'il lui voulait. Le salon tournait très bien toute la journée, mais, le soir, les clients étaient encore plus présents, avides de nouveautés. Cette soirée-là, le gérant du Dahlia Noir avait fait préparer une représentation aux geishas les plus belles et les plus demandées par les clients, il était alors hors de question de le déranger dans les préparatifs.

« Monsieur Soejima, reprit Tôru tout essoufflé, je... je suis désolé, mais on ne sait pas où est passé Hiroyuki !
- QUOI ?! hurla Masao en empoignant le jeune homme par son tee-shirt, mais tu n'aurais pas pu me le dire plus tôt ?! »

Pour une soirée calme, c'était complètement raté. Hiroyuki ne manquait jamais une occasion pour s'enfuir et donner encore plus de fil à retordre à Masao qu'il n'en avait déjà. Le gérant lâcha finalement son employé pour se ruer dans son établissement et jeter un oeil partout où sa Kréation était susceptible de se trouver. Parce que oui, c'était pour Hiroyuki que Masao avait décidé de venir vivre en Corée du Sud. Plus moins pour Hiroyuki à vrai dire car ce dernier était extrait de la fameuse "encre magique". En soi, cet homme était venu au monde grâce à Masao qui l'avait dessiné de toutes pièces. Il avait toujours imaginé que chaque être humain avait son âme soeur cachée quelque part sur la planète, mais il ne pouvait pas se contenter d'une personne sans la connaître. Il avait fait Hiroyuki tel qu'il pensait qu'un être humain pouvait être le plus parfait possible. Sauf qu'il n'avait pas imaginé une seconde que la Kréation déciderait de lui fausser compagnie - ce qui n'était douloureusement pas la première fois.
Après avoir fait le tour du Dahlia Noir, il fut évident pour Masao que Hiroyuki n'était pas resté dans cet établissement qu'il ne semblait pas affectionné. Le gérant laissa sa confiance à ses employés pour sortir à son tour et rejoindre le seul endroit où il savait qu'il découvrirait celui qu'il cherchait à coup sûr. Ses pas le menèrent donc à quelques mètres de son établissement, dans un bâtiment désaffecté d'où une légère mélodie s'échappait. De la guitare. D'ordinaire, un sourire aurait pu se tracer sur son dur visage mais ce ne fut pas le cas aujourd'hui. Il enjamba plusieurs décombres pour tomber nez-à-nez avec le garçon qui se prenait pour un musicien.

« On attend plus que toi, le surprit-il d'un ton tranchant et autoritaire, dépêche-toi de ranger tout ça et on y va. »

Hiroyuki dépendait de lui, quoi qu'il puisse en dire. Bras croisés sur sa poitrine, Masao ne patienterait pas très longtemps et il le savait.
Revenir en haut Aller en bas
WHO R YOU
avatar


Pseudo : Kaede
Messages : 9
Date d'inscription : 31/07/2017
Avatar : Mizuki (The Thirteen)
Voir le profil de l'utilisateur http://petits-papiers.forumactif.com/

MessageSujet: Re: Always the same ☾ Hiroyuki    Mer 16 Aoû - 0:24

Tenue -
La vie était magique. Et c'était le cas de le dire ! Il était né grâce à une invention purement coréenne et de la main de Masao. Il avait donc le droit de crier sur tous les toits que la vie était magique ? Mais elle n'était pas que cela. Elle était également amusante et il ne cessait de se demander chaque matin qu'il se levait si elle le serait jusqu'à la fin de sa vie. En soi, il était immortel mais il n'était pas à l'abri des besoins. Au fond, il était plus susceptible que n'importe qui de mourir rien qu'à cause d'une flaque d'eau dans la rue.
Comme la vie lui paraissait magique et amusante, il était clair qu'il était incapable de rester en place. Il aimait sortir, déroger les règles et échapper à la surveillance de Masao. Ah, Masao, on pouvait dire qu'il le faisait tourner en bourrique ! Mais qu'est-ce qu'il adorait ça. Masao était trop sérieux, il devait relâcher la pression. Ne l'avait-il pas dessiné sur un coup de tête ? Cela avait été loufoque et il ne pouvait lui-même le nier.

En tout cas, aujourd'hui ne sortirait pas du lot. Ce soir, il n'avait pas envie de participer à ce spectacle et il avait eu tôt fait de s'enfuir dès que sa maquilleuse/coiffeuse eut le dos tourner. Il courut aussi vite qu'il le put bien qu'il partit se réfugier dans le bâtiment désinfecté le plus proche du salon de geïshas. Sa guitare accrochée à son dos, il l'attrapa dès qu'il eut trouvé une place pour laisser ses doigts méticuleux prendre le soin d'en tirer quelques notes.
Que ne pouvait-il vivre de musique... Il en rêvait depuis qu'il avait vu la vie et enviait tous les musiciens présents sur Terre. Il rageait intérieurement tous les jours parce que les chances d'intégrer un groupe ne manquait pas en Asie. Pourquoi devait-il rester cloîtrer dans un salon à jouer une dame de compagnie ? Masao n'avait aucun cœur, cela ne pouvait en être autrement. Pourtant, n'était-il pas lui-même un très bon chanteur ? Ils auraient été capables tous les deux d'aller conquérir le monde rien qu'en leur musique, il en était persuadé.
En parlant du loup, celui-ci apparut comme il s'y était attendu. Vêtu d'une tenue traditionnelle sobre, légèrement entrouverte en haut, il posa sa guitare sur le côté et sourit.

« Et si je n'ai pas envie, que diras-tu ? »

Il récupéra sa guitare, sauta sur ses pieds et fila. Il courut, laissa le vent balayer son visage. Il savait que Masao le suivrait et essaierait de le rattraper. Il ne souhaitait pas compromettre le spectacle de ce soir et il aurait lieu... Même s'il y aurait une heure de retard. Les rues n'étaient pas bondées à cette heure-ci de la soirée et il lui était aisé de se faufiler entre les passants présents dans le quartier. Il continua à courir tant qu'il le put jusqu'à sentir la poigne forte de son patron agrippé son bras.
Il se mit à rire et se laissa plaquer contre le mur le plus proche. Sauf qu'il continua à rire. Masao devait fulminer et, effectivement, il vit que c'était le cas en posant son regard sur lui. Mais, ne se trouvaient-ils pas à l'abri des regards ? Il l'attrapa par le col et lui vola un baiser fougueux.

« Je n'ai pas envie d'y aller, minauda-t-il, Remplace-moi. »

Cela était arrivé plusieurs fois quand Masao n'arrivait pas à le retrouver ou quand il avait pu être malade. Alors, pourquoi pas ce soir ?

_________________
But love doesn’t make sense.
« Quand on apprécie les qualités de quelqu'un, c'est qu'on l'admire. Quand on accepte ses défauts, c'est qu'on l'aime. »
Revenir en haut Aller en bas
WHO R YOU
avatar


Pseudo : Subanaru.
Messages : 14
Date d'inscription : 31/07/2017
Age : 32
Avatar : Mao (The Thirteen/Sadie).
Occupation : Propriétaire du Dalhia Noir, un salon de geishas.
Voir le profil de l'utilisateur http://petits-papiers.forumactif.com/

MessageSujet: Re: Always the same ☾ Hiroyuki    Mer 16 Aoû - 19:58


C'était toujours comme ça. C'était toujours de cette manière qu'était capable de s'exprimer Hiroyuki : en lui en faisant voir de toutes les couleurs. Néanmoins, même si Masao se plaisait à le blâmer, dans le fond, il ne pouvait bien qe s'en prendre à lui-même. Il était son créateur, celui qui était venu se perdre en Corée afin d'expérimenter cette enkre magique incroyable et celui qui avait apposé sa plume sur une feuille pour dessiner cet homme qui s'agitait devant ses yeux. Oui, vraiment, le propriétaire de l'établissement du Dalhia Noir ne pouvait s'en prendre qu'à lui... Mais il n'avait pourtant pas façonné ce caractère. Non. Lui avait simplement donné une apparence à cet homme, le faisant aussi délicat qu'une femme, aussi fort qu'un homme. Il était la perfection, pour Masao, dans son excellence. Cependant, la perfection était affreusement pénible.
Fixant son interlocuteur qui n'en faisait qu'à sa tête - une fois de plus -, le plus petit commençait sérieusement à s'impatienter. Il pensait à sa représentation, ses autres employés qui devaient patienter et faire patienter les hommes clients qui étaient venus exprès pour avoir la chance d'assister à l'un de ses shows si prisés. Oui, vraiment, cela tapait sur le système de Masao qui devrait être là-bas en train de terminer les préparatifs plutôt qu'ici, dans cette vieille usine désaffectée, à tenter de convaincre Hiroyuki de venir gentiment avec lui. Un rire nerveux sortit de sa gorge ; il se moquait de lui-même, trouvant cette situation relativement idiote, inutile.
La suite des festivités se déroula très rapidement et le patron du salon dut se mettre à poursuivre sa Kréation à travers les badauds qui s'écartaient afin de les laisser passer. Ce n'était pas la première fois que Hiroyuki tentait de s'échappait et faisait ainsi courir Masao. Ce dernier détestait sa façon de faire, cette façon d'être une réelle princesse en refusant de faire confiance à Masao. Il lui avait tout offert, son apparence, cette ville, son travail, sa propre âme ; et quelle était sa récompense pour tout cela ? Hormis n'attirer qu'ennuis sur ennuis, Hiroyuki ne lui apportait que peu. Ou presque.
Masao redoubla de violence dans ses foulées et parvint enfin à hauteur de son interlocuteur. Là, il saisit son bras avec force et fermeté afin de le plaquer contre le mur le plus proche, ses pupilles sombres se plantant dans celles de Hiroyuki qui ne cessait de s'amuser comme un enfant de cinq ans. Puis, il vint lui voler un baiser, ce qui ne fit qu'accroître l'agacement que possédait l'homme plus âgé.

« Non. Je ne te remplacerais pas cette fois, lâcha-t-il. Cesse un peu de te comporter comme un imbécile et viens prendre tes fonctions. »

Il dit cela d'un ton calme mais intransigeant qui n'invitait clairement pas à la discussion. Son corps finit par se rapprocher de celui de son vis-à-vis, le bloquant mieux encore contre ce mur, tandis que l'une de ses mains vint arranger son haut, un peu trop ouvert dans cette ruelle. Masao était très possessif envers Hiroyuki, il détestait qu'il soit trop regardé, et encore moins touché. S'il se produisait dans son salon c'était pour montrer à tous les autres hommes ce que lui possédait, ce que lui ne donnerait jamais et ce qu'eux n'obtiendraient jamais. Et c'était ça, sa récompense de la part de sa Kréation.
C'était sa possession, son bijou, son objet, son joyau. La personne qu'il aimait le plus, qu'il détestait le plus, qu'il pouvait frapper, dont il pouvait recevoir des coups, qu'il embrassait ou mordait, avec laquelle il couchait avec, l'attachait, l'amenait à gémir à ses oreilles. Hiroyuki lui offrait tout ce à quoi il avait toujours aspiré sans jamais le trouver jusqu'alors. Il était l'homme de sa vie ; mais ça, bien sûr, il ne le lui avouerait jamais.
Finalement, ce fut plus fort que lui. A son tour, il vint trouver ses lèvres pulpeuses pour les dévorer avant de s'étendre sur son cou, sur son torse imberbe dénudé, glissant ses mains sous le tissu pour les faufiler dans son dos, caresser les quelques muscles saillants là. Tout aussi subitement, Masao se détacha de ce corps qui le rendait fou chaque fois qu'il le touchait.

« Rentre immédiatement sinon je serais obligé d'utiliser la manière forte et aucun de nous n'aime ça. La représentation doit avoir lieu et elle aura lieu avec toi. »

Il le fusilla du regard, se doutant malheureusement bien que les choses ne seraient pas aussi simples. Pas quand on s'appelait Hiroyuki.
Revenir en haut Aller en bas
WHO R YOU


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Always the same ☾ Hiroyuki    

Revenir en haut Aller en bas
 
Always the same ☾ Hiroyuki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les petits papiers :: daeyang :: yeongdo-gu-
Sauter vers: