Partagez | 
 

 la drague 2.0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
WHO R YOU
avatar

RPK ✧ leader

Pseudo : eden
Messages : 321
Date d'inscription : 26/06/2017
Age : 24
Avatar : jennie kim



SOOJIN
23 ANS ✖️ RPK
petite gosse de riche capricieuse en mal d'attention



Occupation : étudie la littérature classique ; travaille dans un bar au coeur de yeongdo et est la créatrice du réseau de protection des kréations (RPK)
Voir le profil de l'utilisateur http://petits-papiers.forumactif.com/t22-mi-soo-jin-paperclip http://petits-papiers.forumactif.com/t38-mi-soo-jin-needy-af http://petits-papiers.forumactif.com/t50-mi-soo-jin

MessageSujet: la drague 2.0   Ven 30 Juin - 0:28

comme les papillons de nuit étaient attirés par la lumière, elle était attirée par les belles choses. c'était plus fort qu'elle. ses yeux se dirigeaient automatiquement vers la plus belle chose qu'ils pouvaient apercevoir. parfois c'était des objets, parfois c'était des affiches, et parfois c'était des personnes. des personnes aux jolis nez, aux jolis yeux, avec un visage si proportionnés que les dimensions restaient ancrées dans l'esprit de soo jin. c'était ce qu'il s'était passé avec son bel inconnu. elle l'avait aperçut une première fois, par chance, mais oh, lui ne l'avait pas remarqué. alors elle avait veillé au grain, essayant de faire attention à chaque personne qu'elle croisait en espérant le revoir un jour... et elle réussit. elle le croisa encore et encore pour le plaisir de ses mirettes. et un jour, pour le bonheur de ses oreilles et de sa bouche, ils firent la conversation. rapide, sans réelle profondeur, mais elle avait l'impression qu'avec ce genre de type, il valait mieux rester sur le soi beau et tais toi... mais malgré ces idées là. elle n'avait pas pu s'en empêcher... il fallait qu'elle le voit. oh. elle l'avouait, c'était bien plus pour se balader avec un beau spécimen accroché à son bras que pour passer du temps en sa compagnie. c'était bien plus pour observer ses jolis yeux et sa petite bouille que pour découvrir sa personnalité. mais peut-être qu'elle s'en retrouverait surprise, pour ce qu'elle en savait. et hop, elle le vit du coin de l'oeil, et plus rapide et agile qu'un félin, elle se dirigea vers lui pour "oh mince", lâcha-t-elle, après lui être rentrée dedans, et avoir fait tomber quelques une de ses propres affaires qu'elle tenait en main. "je suis vraiment désolée, je regardais pas où j'allais" dit-elle, et lorsqu'elle se redressa, elle prit la peine de faire virevolter ses cheveux pour qu'il puisse admirer leur longueur. "quel maladroite je suis" continua-t-elle en regardant toutes ses possessions qui traînaient sur le sol, espérant qu'il comprenne et se baise pour l'aider à ramasser, avant de poser une main sur l'épaule du jeune homme, feignant la surprise. "oh! mais c'est vous, on s'est déjà rencontré!" dit-elle alors avec un petit rire faussement distingué.


Revenir en haut Aller en bas
WHO R YOU
avatar


Pseudo : cosima
Messages : 62
Date d'inscription : 28/06/2017
Avatar : kim jongin (exo)


Occupation : sans occupation.
Voir le profil de l'utilisateur http://petits-papiers.forumactif.com/t57-bae-siu-riding-on-the-m http://petits-papiers.forumactif.com/t65-bae-siu-we-could-be-heroes-forever-and-ever http://petits-papiers.forumactif.com/t66-bae-siu

MessageSujet: Re: la drague 2.0   Ven 30 Juin - 0:43

Il a la chance qu’elle puisse habiter dans ce quartier. La malchance, également, il se doute que cela ne fait que renforcer sa paranoïa, de savoir qu’il y a partout, et tout le temps, des gens qui se baladent. Siu voit les silhouettes passer derrière les rideaux, il est au rez de chaussée et dès la nuit tombée, les rires arrivent à ses oreilles. Il ne peut s’empêcher de vouloir franchir la limite et d’aller rencontrer les regards, les corps, les esprits et peut-être vivre dans la douce illusion de l’humanité quelques temps. Ces chances, grapillées aux détours de rue, lui sont rares. Il faut pour cela que sa créatrice s’absente, puisqu’elle est encore très craintive par rapport au fait qu’il puisse sortir. Il ne lui en veut pas, il ne le peut pas. Même s’il meurt de l’intérieur, d’être un oiseau en cage, il sait d’où viennent ses sentiments et pourquoi elle agit ainsi. Il ne peut pas s’énerver (de toute façon, il n’a pas été créé pour), ne peut pas se plaindre. Il s’en veut de la tromper, en se faufilant à l’extérieur lorsqu’il le peut. Comme ce soir là, où elle a dû s’absenter d’urgence pour quelque chose en rapport avec son business. Il a réussi à ouvrir la fenêtre tout seul depuis bien longtemps avec un morceau de métal qu’il avait décroché d’un meuble de cuisine (qui ne s’est par chance pas encore effondré), et c’est par ce chemin qu’il rencontre la fraîcheur nocturne. Un léger sourire vient se poser sur ses lèvres, et il s’étire. Il sait qu’il a du temps, mais qu’il devra vérifier l’heure, comme Cendrillon. Il ne reste pas dans son quartier, et marche dans les rues sans savoir son chemin. Il ne craint pas de se perdre, même s’il devrait : jusqu’à présent, il a toujours réussi à rentrer par un miracle du ciel. Il ne doute pas que ce soir sera similaire. Il ne regarde nulle part, il semble perdu dans ses pensées, il l’est, il en oublie de profiter ce qu’il attend depuis plusieurs jours. Seulement, ce qui le sort de sa rêverie n’est autre qu’un choc : et il s’arrête, le temps de comprendre ce qu’il vient de se passer. Sur son visage, aucune surprise, comme si cela n’avait pas encore eu le temps d’arriver au cerveau. Il cligne des paupières et voit une jeune femme face à lui, qui se baisse pour rattraper ses affaires. “je vous demande pardon” s’empresse-t-il de dire. Il avait dû être si ailleurs qu’il ne l’avait pas vue arriver, il espère que ses affaires ne sont pas abîmées, qu’elle ne s’est pas fait mal. “c’est de ma faute, vraiment” répète-t-il en regardant les cheveux de l’inconnue voler. C’est fou, comme ils défient la gravité. Il trouve ça fascinant et la fixe un peu plus. Il se baisse en reprenant ses esprits, pour l’aider, une fois passée la surprise de la rencontre. Lorsqu’elle touche son épaule, il vient redresser le regard, les yeux légèrement écarquillés, et la fixe sans presque cligner. “Vraiment ?” Il ne se souvient pas d’elle, et il s’en sent tout d’un coup un peu honteux. “Je suis désolé, je.. Je ne me souviens pas.” Il esquisse un sourire “Je devrais pourtant” dit-il sans trop y penser, en venant remettre une mèche des cheveux de la jeune femme derrière son oreille. Tant de comportements automatiques dont il aimerait se défaire, parce qu’ils ne sont pas réellement à lui, hein ? Comme ce corps. Comme tout. “Je vous bouscule et en plus j’ai la mémoire défaillante… Vous pouvez m’en vouloir, et me traiter de goujat, comme il vous en plaira.” Il se rappelle qu’il a un peu d’argent dans la poche arrière de son pantalon. Il se promet de l’utiliser pour elle. “rien n’a été abîmé ?...” demande-t-il en lui tendant ce qu’il a ramassé


Revenir en haut Aller en bas
WHO R YOU
avatar

RPK ✧ leader

Pseudo : eden
Messages : 321
Date d'inscription : 26/06/2017
Age : 24
Avatar : jennie kim



SOOJIN
23 ANS ✖️ RPK
petite gosse de riche capricieuse en mal d'attention



Occupation : étudie la littérature classique ; travaille dans un bar au coeur de yeongdo et est la créatrice du réseau de protection des kréations (RPK)
Voir le profil de l'utilisateur http://petits-papiers.forumactif.com/t22-mi-soo-jin-paperclip http://petits-papiers.forumactif.com/t38-mi-soo-jin-needy-af http://petits-papiers.forumactif.com/t50-mi-soo-jin

MessageSujet: Re: la drague 2.0   Mar 4 Juil - 15:56

elle aimait bien regarder les beaux yeux du jeune homme, plonger ses mirettes dans ses prunelles pour ne plus jamais les quitter, mais elle ne put s'empêcher de faire divaguer son regard sur les autres parties de son visage, s'attardant sur ses cils, puis ses joues, enfin ses lèvres. elle dériva rapidement jusqu'à sa nuque, observant les muscles de ses épaules, de ses bras, se demandant à quoi ressemblerait son torse sans les couches de vêtements, et s'il avait des abdos bien visibles derrière le tissus. elle se demandait tant de chose que cela dû paraître bizarre, qu'elle reste ainsi à le fixer sans bouger, ni lui répondre alors qu'il lui parlait. elle voyait seulement sa bouche articuler, et quelques jolis sons semblables à un chant d'oiseau atteindre ses oreilles. elle le fixa en essayant de se faire le plus mignonne possible, ouvrant grand ses yeux pour se donner un air bien plus innocent, croisant ses mains devant elle pour une image de petite fille sage. mais son petit air amical changea rapidement lorsqu'il lui avoua qu'il ne se souvenait pas d'elle. comment le pouvait-il ! comment avait-il pu oublier son si beau visage ? ou bien... ou bien elle était la seule qui trouvait l'être si beau qu'elle n'avait pu oublier les traits de son visage ? c'était fort probable, elle n'en doutait même pas... mais elle espérait aussi que l'homme soit un peu idiot avec quelques défauts de mémoire, c'était bien plus flatteur pour son ego. elle ne put s'empêcher de rougir (et elle se frappera pour ça plus tard) lorsqu'elle sentit la main du jeune homme prendre une de ses mèches de cheveux pour la replacer. elle baissa la tête, d'un coup timide alors qu'elle ne l'était jamais, se demandant quel genre de phéromones avaient ces foutus canons pour la mettre dans cet état. "vous n'êtes pas un goujat, ce n'est rien" dit-elle alors, se demandant ce qui lui arrivait pour être ainsi mijaurée, alors que si cela avait été une autre personne qui se serait comporté ainsi, elle lui aurait foutu une droite, et une gauche s'il aurait fallu. elle regarda rapidement ses affaires avant de lui faire un joli sourire. "tout est impeccable" répondit-elle, assez soulagée d'avoir pu récupérer ses affaires sans même avoir eu besoin de se baisser (elle aimait tellement qu'on soit à son service). mais bon, maintenant qu'elle avait réussis à attirer l'attention de celui-là, il fallait qu'il la garde. "je suis soo jin" dit-elle en tendant la main, pour la lui serrer comme elle avait appris à faire lors d'un voyage avec son père à l'étranger. "et... si je peux me permettre, pour m'excuser de vous être rentré dedans, puis-je vous offrir quelque chose ? à boire, un cadeau, ce que vous voudrez !" elle se demanda s'il n'était pas judicieux de lui demander de se tutoyer, mais cela pouvait peut-être attendre, elle aimait, pour l'instant, bien la distance que cela mettait... elle avait l'impression d'être bien plus distinguée, comme dans ces vieux films où la femme vouvoyait son époux... et... elle attendait avec tellement d'impatience sa réponse ! espérant qu'elle soit positive, simplement pour le fait de s'imposer et de se balader avec un beau jeun homme accroché au bras ne serait-ce que quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
WHO R YOU
avatar


Pseudo : cosima
Messages : 62
Date d'inscription : 28/06/2017
Avatar : kim jongin (exo)


Occupation : sans occupation.
Voir le profil de l'utilisateur http://petits-papiers.forumactif.com/t57-bae-siu-riding-on-the-m http://petits-papiers.forumactif.com/t65-bae-siu-we-could-be-heroes-forever-and-ever http://petits-papiers.forumactif.com/t66-bae-siu

MessageSujet: Re: la drague 2.0   Mer 5 Juil - 19:46


C’est sûr que goujat, il n’est pas. Il n’a pas été créé ainsi, et sa sensibilité fait qu’il ne voit pas l’intérêt d’être méchant ou indélicat avec les gens autour de lui. Au contraire, il se balade avec des moufles aux mains et des bottes molletonnées au pieds, pour déranger le moins possible ce qui est autour de lui. Tout est éphémère, après tout, et il ne voit pas quel plaisir il pourrait retirer du fait de ne pas être agréable avec autrui. Au contraire, il déplore ces gens qui passent et regardent, le jugement au fond des yeux. “tant mieux…” répond-il doucement au fait qu’il n’y ait rien eu d’abimé. Il n’a pas exactement beaucoup d’argent qui lui est personnel (et celui qu’il a dans sa poche ne l’est pas vraiment non plus), il aurait été ainsi compliqué de lui rembourser quelque dégât qui soit, même si elle affirmait qu’il n’en était pas la cause. Elle se présente et lui tend la main. Siu baisse le regard et observe ce geste, il ne sait pas ce qu’il signifie, et panique un peu intérieurement. Il la regarde l’air un peu absent une seconde avant de venir taper dans sa main avec la sienne. Il a vu ça à la télé, au moins. Gêné, il vient se gratter l’arrière de la tête mais se présente tout de même. “Siu. Bae Siu” Elle lui propose de passer du temps avec elle, et il hésite. En vérité, il ne doit pas trop tarder, même s’il a du temps.. Il a peur que d’être pris par quelqu’un lui fasse oublier la perception des minutes qui s’écoulent. Il en a envie. Il veut rencontrer des gens, mais alors qu’elle lui propose de boire quelque chose, il est persuadé qu’elle le pense aussi humain qu’elle. Il lui adresse un petit sourire. “Je ne tiens pas l’alcool. En plus, je préfère rester dehors, il fait plutôt bon. Pas besoin de me payer quoi que ce soit, on dirait que vous m’avez causé du tort…” dit-il doucement en se redressant. Il tangue, entre trouver une excuse pour filer rapidement et quelque chose à faire avec elle. “Je ne peux pas rester dehors trop longtemps, je dois.. j’ai quelque chose à faire après.” Il ne dit pas explicitement non, parce que son lui intérieur prie pour qu’elle le force à rester. Seulement, ce n’est pas raisonnable, et il passe d’un pied sur l’autre dans ses pensées. Ses lèvres s’entrouvrent à nouveau, avec l’envie de lui dire “au revoir, je dois partir”, mais ce n’est pas ça qui s’échappe. “Peut-être qu’on peut se balader un peu. Mais pas besoin de m’acheter quoi que ce soit. Si vous vous sentez redevable, la compagnie me suffit amplement”

_________________
prince charming.
milles rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
WHO R YOU


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: la drague 2.0   

Revenir en haut Aller en bas
 
la drague 2.0
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les petits papiers :: daeyang :: dongpa-gu-
Sauter vers: